Cimetière (3) – fonctionnement

Pour une Église protestante, l’acceptation de l’entretien et de la mise en valeur d’un cimetière ne va pas de soi, et plusieurs de nos membres sont réti­cents face à un tel engagement qui mobilise des bénévoles. Nous avons cependant de solides raisons …
  • La mémoire de nos ancêtres dont l’Église protestante unie de Bordeaux est héritière : « si tu ne sais d’où tu viens, tu ne peux savoir où tu vas » ;
  • Le témoignage protestant apporté aux touristes et visiteurs ;
  • La participation à l’effort citoyen consistant à offrir aux habitants la possibilité d’inhumer leurs proches ;
  • Et plus simplement le coût de revient croissant d’un cimetière sans renouvellement des concessions !

 

Contact

    Une mémoire exigeante

    Plus de 1 300 concessions ont été accordées depuis 1832. Seules 700 familles sont enregistrées dans la base du cimetière. Sur les 600 parcelles restantes, certaines sont délibérément abandonnées, d’autres sont à l’état d’abandon, pour des raisons multiples. Autrefois il n’existait que des concessions à perpétuité et certaines personnes d’une famille vivant alors à Bordeaux et décédées à Bordeaux ont été enterrées là, leur famille n’était pas originaire de la région et nous perdons la trace des descendants. Souvent les familles s’éteignent ou se disloquent. Nous perdons le lien et la parcelle n’est plus suivie par personne. Nombre d’entre elles sont à l’état d’abandon depuis plus de 100 ans.

     

    Un travail, complexe, est actuellement engagé pour répertorier au maximum les ayant-droit des diverses sépultures et identifier les sépultures aban­données dans un respect scrupuleux des prescriptions légales ainsi que des restes des défunts. Pour les sépultures dont l’abandon est avéré et vérifié, après travaux on peut soit laisser l’espace vacant pour des plantations soit le proposer aux familles pour créer une nou­velle tombe.

    Contact

      Plaque "Fédération girondine de la Ligue des droits de l'homme", pour le 150e anniversaire de la naissance de Ludovic Trarieux

      Plaque "Fédération girondine de la Ligue des droits de l'homme", pour le 150e anniversaire de la naissance de Ludovic Trarieux, président-fondateur de la Ligue.

      Aujourd'hui : un service

      Le cimetière protestant accueille toutes les demandes d’inhumation sur les espaces vacants, sans aucune condition de lien avec le protestantisme ni de lieu de résidence. La seule exigence est celle d’un respect du caractère historique et patrimonial du lieu. Les prix de concession sont un peu inférieurs à ceux des cimetières publics, mais nos concessionnaires se doivent de régler chaque année une redevance qui permet nous de conserver le site en bon état.

       

      Notre cimetière apporte ainsi un service à la population. Il a aussi pour rôle de fournir un espace d’accès libre au public (ouvert de 8h30 à 18h30 tous les jours, y compris la chapelle), accueillant de nombreux visiteurs ayant des motivations familiales, patrimoniales, historiques, touristiques ou simplement déambulatoires.

       

      Une plaquette destinée aux visiteurs a été réalisée avec le soutien de l’Office du Tourisme de Bordeaux. C’est ainsi que le cimetière sert de témoignage silencieux de la foi et de l’engagement des Protestants de notre ville.

       

      << Page précédente                                                                              Page suivante >>

      Contact