A la découverte de Luther

Pour les plus grands

Découverte de la Bible 3 : A la découverte de Luther

 

Pour les plus grands

Nous te proposons de partir à la découverte de Luther, qui est un personnage important pour nous protestants.

  • Découvre quelques paroles de Luther ; avec laquelle es-tu entièrement d’accord ?

     

  Dieu est lui-même amour, et son être n’est que pur amour.
Ainsi, si quelqu’un voulait peindre Dieu et en faire le meilleur portrait,
il faudrait qu’il fasse un tableau qui ne représenterait qu’amour,
qui montrerait que la nature de Dieu n’est rien d’autre qu’une brûlure,
une brûlure d’amour qui remplit ciel et terre.
 
   
Avancer, ce n’est rien d’autre
que toujours recommencer.
Et commencer sans avancer,
c’est très exactement échouer.
  Toute la doctrine chrétienne,
tout ce qui concerne l’agir de la vie du chrétien,
tout cela est résumé de manière brève,
claire et abondante en ces deux points :
croire et aimer.
 
   
Un chrétien est un homme libre,
maître de toutes choses et il n’est soumis à personne.
Un chrétien est un serviteur soumis à toute chose
et à tout un chacun.
 
  Ah, si je pouvais prier
avec la même intensité
que le chien qui voit la viande !

 

  • Écoute un cantique composé par Luther : C’est un rempart que notre Dieu (Luther l’a composé et écrit les paroles entre 1727 et 1529).

     

  • Tu peux écouter la version instrumentale avec paroles :
    C’est un rempart que notre Dieu avec paroles

 

 

  • Un schéma pour retenir les points importants de la Réforme de Luther :

 

L’amour de Dieu qui
nous pardonne !
    La foi : faire confiance
à Jésus Christ !
   
Jésus Christ est
notre Sauveur !
La Bible : à lire
absolument !

 


Télécharger cette séance


Documents sur la vie de Luther :

  • Annexe 1 : La vie de Martin Luther
  • Annexe 2 : Luther en BD

 

Annexe 1 : La vie de Martin Luther

Nous sommes en Allemagne en 1483. C’est le début de l’imprimerie.

C’est une époque où la population est très préoccupée et même angoissé par l’idée de la mort. Comment ne pas aller en enfer ? Comment être sauvé ?
Pour calmer cette peur de chacun, l’Église vend des indulgences.

C’est à cette époque que naît Martin Luther.
Il a la chance d’aller à l’école, oui la chance parce que peu d’enfants de cette époque sont scolarisés.
Ensuite il part étudier le droit dans la ville d’Erfurt mais à 22 ans il abandonne les études pour entrer au couvent.
Mais il ne trouve pas la paix, il se pose toujours la même question :
« Comment obtenir le pardon de Dieu? » Alors il devient un moine zélé… Il cherche, il prie, il se confesse, il prie, il jeûne. Rien de tout cela ne l’apaise vraiment.
Il devient prêtre, puis docteur en théologie, et obtient un poste de professeur de théologie à Wittemberg.
Mais il n’a toujours pas la paix et le soir dans sa chambre, il est révolté.

Dans la Bible il trouve enfin la réponse à sa question !
« Rien de ce que nous faisons ne peut nous sauver, Jésus est mort pour nous. Dieu nous aime, et il nous pardonne ».
C’est une très bonne nouvelle qu’il annonce en chaire chaque dimanche. Donc cela ne sert à rien d’avoir peur, et ses angoisses disparaissent.

Mais l’église catholique continue à vendre des indulgences.
Cela révolte Luther et le 31 octobre 1517, il affiche sur la porte de l’Église, 95 affirmations ou thèses contre les indulgences.
Elles seront publiées et beaucoup de personnes sont heureuses qu’il ait osé dire la vérité.
D’autres personnes surtout les moines et le clergé n’apprécient pas ce discours et dénoncent Luther au pape. Un procès a lieu, on lui demande de se soumettre à l’autorité du pape, mais il refuse car pour lui la seule autorité est celle de la Bible. Luther doit donc se cacher, la menace d’être brûlé comme hérétique pèse sur lui.
En 1521 le pape l’excommunie, il ne fait plus partie de l’église catholique.
En même temps l’empereur Charles Quint le rejette lui aussi.
En rentrant à Wittenberg dans la foret de Thuringe, il est arrêté, et emmené de force dans la forteresse de Wartburg. Cet enlèvement est en fait pour le protéger : le prince Frédéric a décidé de la cacher sous le nom de chevalier Georges.
L’Allemagne est consternée parce qu’elle croit que Luther est mort, un vent de révolte se développe, les gens cassent les statues dans les églises, ils enlèvent les hosties… Pendant ce temps Luther travaille à la traduction du Nouveau testament en Allemand.

Quand Luther apprend ce qui se passe, il est affolé, « ce n’est plus une réforme, mais une révolution » pense Luther Il quitte le château et prêche le retour au calme.
Mais à cette même époque une insurrection se soulève dans le sud de l’Allemagne. Les paysans se révoltent contre les seigneurs qui les exploitent. Luther encore une fois prêche le calme demandant aux paysans de négocier plutôt que de se battre. Mais il n’est pas entendu…
Luther est déçu de l’attitude des princes, il y a 5000 morts…

Luther se marie en 1525 avec Catherine de Bora.
Ensuite Luther s’occupe à organiser l’Église, à former des pasteurs.
Il écrit en 1529 « le petit catéchisme » pour aider les pasteurs et les pères de famille dans leur tache éducative.
Il crée aussi des cantiques pour le culte « Dieu nous parle et nous lui répondons par nos chants » dit il. ( C’est un rempart que notre Dieu) De plus en plus de personnes se convertissent à la Reforme, l’Église catholique est très en colère et l’empereur Charles Quint exige que le culte catholique soit rétabli partout.
Les gens sont furieux, et disent « l’empereur n’a pas le droit de nous imposer notre religion, nous protestons et confessons devant Dieu que nous n’acceptons pas cette décision ».
A partir de ce moment là, les personnes qui suivaient les idées de Luther sont appelés protestants.
En 1530 Luther rédige une confession de foi, la confession d’Augsbourg, qui pourrait commune aux catholiques et aux protestants mais Charles Quint refuse.
La séparation devient alors inévitable.
Luther continue la traduction de la Bible en allemand. Il écoute les gens s’exprimer, il continue à donner des cours, à célébrer des cultes…
Il meurt le 16 février 1546 à l’âge de 63 ans.

Annexe 2 : Luther en BD